Péninsule de Miura : Grimpette et saute-rocher

Péninsule de Miura, Cap Tsurugi - Juin 2012

La pointe sud de la baie de Tokyo, dans la préfecture de Kanagawa, est une bonne solution pour une escapade d’une journée au bord de la mer. Nous avons fait un saut à la péninsule de Miura, petit bout de terre couvert de forêts et de champs et qui se jette dans l’océan en falaises rocheuses et petites plages de sable.

Il y a un « chemin » de randonnée qui longe la cote autour du cap Tsurugi. De Tokyo on se rend en train à Miura-kaigan (environ 1 heure de trajet), puis on prend un bus jusqu’à la station Togari (ils sont peu nombreux mais le trajet en lui-même ne prend qu’un petit quart d’heure). De là on descend sur le bord de mer jusqu’à une plage et on ne le quitte plus. Le « chemin » (oui j’insiste sur les guillemets) passe tantôt par des plages de sable, tantôt par les rochers qui ferment les criques. Et il n’est pas de tout repos !

Première surprise : nous traversons une plage nudiste. Bon en fait de nudiste nous n’en voyons que deux, mais ça nous a suffit pour qualifier la plage de nudiste, voilà. Bien, ce détail passé nous voilà nez à nez avec la falaise – voilà la vraie surprise – voyant bien qu’il va nous falloir grimper puisque la roche est grossièrement taillée en escalier (enfin en escalier qui démarre à 1m50 de haut hein). Et ce ne sera que le début ! La balade suit donc scrupuleusement la cote : plage, rochers et grimpette, puis sauts de rochers en rochers, puis re-plage. Finalement, la surprise passée c’est bien agréable comme promenade et on s’amuse même franchement !
A mi-parcours on passe par un port de pêche qu’il faut complètement contourner pour reprendre le chemin sur les rochers. La vue sur cette seconde moitié est vraiment belle : des rochers, des îlots et un torii en bois un peu au milieu de nulle-part… Vraiment très agréable ! De quoi se poser pour grignoter ses boulettes de riz :)

Puis en continuant par la cote on arrive au village et à l’arrêt de bus de Matsuwa-kaigan. La balade prend en tout 3 bonnes heures avec la pause déjeuner. Et avec les grimpettes et autres acrobaties on ne sent pas le temps passer. En fait cette balade en bord d’océan est parfaite en ces jours qui commencent à être bien chauds. Bon son seul défaut est d’être infestée de grosses bêtes genre insectes rampants (yurk !), comme toutes les plages japonaises semble-t-il, mais elles ont plus peur que nous donc la cohabitation se fait sans trop de problème.

Une petite marche sympathique donc, histoire de se remettre en jambes avant d’autres un peu plus sportives (et oui, il parait qu’il faut maintenant sérieusement s’entrainer pour le Mont Fuji…).
Je vous laisse avec les photos (de mon côté je vais parler sérieusement à mes jambes).

Cette entrée a été publiée dans Hors de Tokyo, Randonnée, Tokyo. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Péninsule de Miura : Grimpette et saute-rocher

  1. Kout dit :

    c’est quand le Mont Fuji??

  2. Je pense que vous êtes bien préparé pour le Mont Fuji. Je l’ai fait sans être préparé, j’ai eu froid, très froid, un peu souffert, mais ça se fait lentement et pas si difficilement. Le plus dur, c’est quand le soleil se lève. La fatigue + la chaleur intense, plus… pour moi c’était un peu décevant. Croyez-moi, je pense que vous allez arriver en haut en moins de deux ! Quand à moi je préfère ces petites balades que vous faites ici et là :)

  3. karl dit :

    Le Mont Fuji est un symbole, beau de loin et près, mais à monter bien trop facile pour ne pas attirer les foules des estivants. Chaque soir des milliers de personnes à la queue leuleu pour grimper au sommet et voir le lever de soleil. Même en espadrilles. Il faut donc être près à une aventure un peu supermarché le week-end pour aller là haut :) et s’absoudre de la foule ambiante pour regarder le lever de soleil depuis le sommet.

  4. Tam dit :

    Kout : Mi-juillet ^^

    Meow : Bah oui le principe de la « préparation » c’est surtout de faire de jolies balades ! Mais le Fuji, impossible de ne pas le faire ! J’espère qu’on aura beau temps pour le lever de soleil :)

    karl : Oui on s’attend à du monde en effet, mais comme tu le dis, l’ascension du Fuji c’est avant tout pour le symbole !

  5. Petite note au passage, je trouve que le lever du soleil est aussi beau de toute en haut qu’à mi-parcours… et devinez-quoi, on peut se rendre à mi-pacours du Fuji-san en voiture ! :) Bref, c’est juste pour dire que si vous – visiteurs – montez le Fuji-san RIEN que pour voir le lever du soleil, alors… faites-le depuis le milieu, et passez le reste du temps dans un onsen, dans des petits villages autour, etc…

  6. Ping : Les Liens Hebdo 1 | Totoro Times - Japon • Urbex • Aventures

  7. Béné dit :

    Merci pour cette belle découverte. Très belles photos, comme d’hab :)