Ils sont fous ces Jippons

Retour à l'école ! (octobre 2011)

Deuxième semaine déjà que nous sommes ici (promis, je vous fait pas le décompte toutes les semaines de l’année), une semaine de tourisme et une semaine d’école/travail. L’école se passe parfaitement bien, j’ai l’impression de progresser très vite et mes camarades de classe sont tous très sympa. Amusant de retourner à l’école pour apprendre à lire et écrire. J’ai une petite pensée pour tous les enfants de mon âge de 6 ans qui sont rentrés au CP cette année. Nous avons aussi testé – tous les matins – le train à l’heure de pointe. Il parait que nous sommes sur la ligne la plus fréquentée. Ce doit être vrai. En tout cas je vois mal comment on pourrait faire rentrer plus de personnes dans une rame de train. Pour l’instant nous supportons assez bien, en partie parce que les japonais sont très respectueux (un peu moins dans le train que d’habitude mais quand même, quand on a pris le métro à Paris, on reste admiratif de leur clame), en partie aussi parce que nous sommes plus grands que la moyenne (je me demande tous les matins comment les petites collégiennes arrivent à respirer).

Après ces deux semaines mi-touristes, mi-tokyoïtes, j’ai bien envie d’une petite liste. La liste des choses auxquelles je me serai surement habituée dans un an mais qui pour l’instant me surprennent encore. Le genre de chose qui, à chaque fois que je les vois, me fait dire « haha, ça c’est bien japonais ». Vous avez le concept ? Allons-y.

  • Les insectes japonais font deux ou trois fois les nôtres en taille. Et en nombre. Les araignées idem. Les cigales je crois qu’on peut aller jusqu’à 5 fois pour certaines espèces. Et ces bébêtes trouvent les intérieurs de maison plutôt accueillants. Brrrrr.
  • Les moustiques échappent à cette règle ce qui est fort dommage car on ne les voit pas du coup. Et qu’ils compensent en voracité. Je suis couverte de boutons, et encore, ce n’est plus l’été. (je sais pas si j’ai trop trop hâte de l’été prochain).
  • Il y a en fait une nature assez foisonnante, paradoxalement à la densité de la ville. Bien sûr il y a des parcs, mais aussi des rivières et une quantité impressionnante d’oiseaux. Beaucoup de grues et de hérons. Et même des martins-pêcheurs.
  • Les cigales font un bruit électrique. J’ai cru que c’était un problème dans les lignes électriques devant notre fenêtre au début. (à rapprocher du premier point pour comprendre pourquoi le son des cigales n’est pas follement apprécié des japonais) (dans la série animal qui ne fait pas son bruit normal : les corbeaux font un bruit de canard).
  • Tant qu’on est dans l’électricité, les lignes ne sont pas enterrées. Et elles doivent être doublées voire triplées ou je ne sais quoi. Toujours est-il qu’il en résulte un véritable foutoir de lignes électriques et téléphoniques qui surplombent les rues. Quand une ligne est en panne, ils s’y retrouvent COMMENT ?
  • Les japonaises ne savent pas marcher. Je passe bien entendu sur celles qui ont des chaussures trop grandes et/ou qui marchent volontairement les pieds en dedans (« mignon »… mouais). Non la plupart ne sait tout simplement pas marcher. Elles ne tendent pas les jambes, ou elles posent le pied à plat voire directement sur la pointe. Et quand elles ont des talons (soit 90%) c’est indescriptible. Bref des démarches étranges et assez peu harmonieuses. Les hommes non plus mais ça se voit moins.
  • Les japonais se mouchent sans faire de bruit et sont des modèles de discrétion, mais ils avalent leurs nouilles avec un bruit d’aspiration assourdissant. Pour exhaler les saveur ou les refroidir ? Pour mes oreilles douillettes c’est à la limite du supportable. Va falloir s’y faire.
  • En parlant de nouilles, ils mangent leur repas brûlant. Pas juste trop chaud, non, BRULANT ! En fait ils mangent pas, pas au sens bien français du terme, ils ingurgitent, en 10 minutes chrono. Surtout le midi bien sûr.
  • Et pourtant ils ne semblent pas vraiment pressés. Je m’attendais à une foule de gens qui courent pour tout ou rien, et bien pas du tout. Ils attendent sans stress, en faisant la queue, ils traversent au piéton vert et ils avancent sans (trop) se dépêcher.
  • Ils font la queue pour tout d’ailleurs. Y compris sur le quai du métro en attendant la prochaine rame. Pas de bousculade, pas de jeu de coudes ni de soupirs excédés. C’est toujours un petit spectacle que de voir une queue se former spontanément.
  • Ils sont d’une politesse et d’une serviabilité à toute épreuve. Surtout dans les boutiques évidemment. Parfois ça frise l’overdose. Mais je préfère l’excès dans ce sens personnellement…
  • Ils ne parlent pas anglais. Pas plus qu’en France en fait. Il devient urgent que je parle et comprenne mieux.
  • Tout est extrêmement bien pensé et pratique. Tout est efficace. La compétence est partout. Que ce soit l’employé du métro ou l’agencement des escalators, en passant par le distributeur de désinfectant pour nettoyer la cuvette des toilettes publiques.
  • J’en parle ? Allez, j’en parle. Les toilettes sont toujours propres. Partout. Même dans le métro. Tout est propre en fait, même les rues. Mais dans les toilettes c’est encore plus flagrant. Surtout qu’ils sont toujours grands, lumineux, pratiques (évidemment) et très souvent ce sont des toilettes à cuvette chauffante. Et ça, c’est vraiment typiquement japonais. Je m’y fait toujours pas.
  • Ça sent la nourriture partout. A tous les coins de rue il y a un restau/un marchand de takoyaki ambulant/une baraque à crêpe. Et les japonais semblent manger à n’importe quelle heure (du jour ou de la nuit). Et ils sont tous minces. Assez énervant.
  • Le jour se lève à 5h et se couche à 17h. Très très impressionnant la nuit en pleine après-midi. Surtout les premiers jours quand on reste réveillés jusqu’à 3h du mat’ et qu’on est encore couchés après 10h. L’impression d’être un hibou. Maintenant qu’on se lève à 6h pour aller à l’école (que ça faisait longtemps que je m’étais pas levées si tôt), le rythme est pris.
  • Ils adorent le français. tout ce qui vient de France en général d’ailleurs, mais la langue en particulier. Bien qu’ils ne la parle pas du tout. Du coup les boulangeries s’appellent « Au Petit Douceur » (et font des « gâteaux traditionnelles »), les boutiques de fringues « Le Paisir » et les marques de maquillage « Ange Caresse« . C’est tellement partout que je ferai surement un best of un de ces jours.
Bon ça commence à faire une belle petite liste tout ça. Il y a encore tout un tas de trucs auxquels je m’habitue pas mais qui me font toujours sourire. Mais il y a aussi tout un tas de choses (plus en fait) auxquelles je me suis tellement vite habituée que ça frise le fanatisme. J’en reparlerai aussi bientôt. Ça tourne beaucoup autour de la nourriture évidemment.
Cette entrée a été publiée dans Les Listes (avec un grand L), Vie quotidienne. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Ils sont fous ces Jippons

  1. olivier dit :

    on veux plus de blog boudiou !! pas un par semaine !! fais comme julien un par jour !!

    non mais ;)

  2. Kout dit :

    Super!!!! qui sont tes « petits » camarades d’école? des français?

  3. Linda dit :

    J’adore…Et je suis contente que vous en profitiez ainsi !

  4. Tam dit :

    Olivier : Hé Ho ! On se calme ! Il faut se dire que le temps que je ne passe pas à écrire sur le blog, je le passe à faire des vrais trucs dans la vraie vie. Si j’étais en permanence sur internet ce serait le signe que ça ne va pas trop :)

    Kout : Il y a de nombreux français oui, j’en suis pas mal étonnée d’ailleurs. On est une quinzaine et il doit y avoir 6 français, les autres sont des chinois et quelques autres personnes venues d’Asie (Corée, Viet Nam, Taiwan…)

    Merci Linda :)

  5. Poison Lady dit :

    Aaaaha, à propos du massacre de la langue française par nos amis japonais, on a eu « l’anthologie du franponais » y’a pas si longtemps. Si j’arrive à m’en procurer un, faudrait que je vous l’envoie tiens :p
    Ca fait flipper de lire ça sur la taille des insectes… brrrrr >_<'

  6. Sweet dit :

    Héhéhé c’est tout ça le Japon, ça va être dur de revenir en France après ça (enfin y’a carrément le temps en fait ^^)
    Tout ce que tu dis est tellement vrai… ça me rend nostalgique !
    Pour les arr… et tout ces insectes… arghhh j’en suis phobique, j’aurais du mal à vivre dans une maison où il n’y a pas un homme pour mes écraser ou au moins des produits pour les repousser T_T
    T’ai-je déjà parlé des gokiburi ? -> http://vincent-japon.blogspot.com/2006/06/gokiburi.html

  7. Sana dit :

    Mouahaha, j’suis contente que tu m’aies dit que t’avais fait une liste récemment, elle m’a bien fait marrer!
    « Les corbeaux font un bruit de canard ». Mais c’est trop VRAI en plus !! Haha, j’étais écroulée de rire. XD
    Et le coup de la nourriture partout, alors là j’suis bien d’accord… Et les queues qui se forment spontanément… Et le coup du franponais…

    Ouais en fait je plussoie tout ce que t’as dit, c’est tellement marrant de lire ça et de se dire « OMG mais c’est tout ce que je vis en ce moment ! »
    Sauf le coup des bêbêtes par contre, c’est vrai que j’ai croisé d’énoormes cigales en allant dans mon bâtiment de sport à la fac, mais pour les autres bestioles, elles se sont tenues tranquille, juste une piqûre de moustique et pas d’araignées pour l’instant (à part celles qui jonchent le chemin pour aller à la fac, entre deux arbres juste au dessus de nos têtes, mais tant que c’est pas dans la chambre, ça me va).

    Bref, j’adore ! :D

  8. Tam dit :

    Poison Lady : L’anthologie du franponais, ça a l’air bien marrant ! Mais c’est clair qu’il y a carrément de quoi écrire un bouquin !!! Ouais les insectes j’aime pas bien…

    Sweet : Et dire que l’homme qui vit dans ma maison se refuse à écraser les araignées… Bon il a quand même chassé une grosse bête genre grillon avec succès. Beurk ton lien me donne la chair de poule ! Je note le barusan qui pourrait bien nous servir l’année prochaine… (pourvu que non !) Brrrrr quelle horreur quand même…

    Sana : ça m’a fait exactement pareil avec ton article ! Je me disais « mais oui c’est trooooop ça ! » Bienvenues par ici :) Et si tu viens faire un tour sur Tokyo un de ces jours, préviens moi !

  9. Sonia dit :

    Bonjour Tam !

    Comme tu me fais l’honneur de venir sur mon blog et commenter, je suis passee par la moi aussi !
    C’est amusant de lire des Francais fraichement debarques qui decouvre, ca me rappelle mon premier Japon il y’a deja longtemps maintenant.
    Tu as de la chance, tu es arrivee en octobre. Sans vouloir te faire peur si ce que tu as vu en insecte debut octobre t’as refroidi, tu pleureras en juillet/aout.
    J’espere que vous n’habitez pas au rez de chaussee, sinon c’est cafards assures, en ete il y’en a vraiment partout c’est ignoble.
    Je ne sais pas sur quelle ligne tu es, mais au printemps je prenais la Odakyu qui est une des plus frequentee, c’etait invivable une fois j’ai cru que j’allais canner (pourtant je fais 1m75… lol).
    Bref profite bien de ta nouvelle petite vie :)

  10. Tam dit :

    Coucou Sonia ! Techniquement c’est notre deuxième Japon mais pour l’instant on est toujours pas habitués à tout… Pour les cafards on est au deuxième, je prie pour qu’ils n’arrivent pas jusqu’ici… Tu me fais peur pour la Odakyu, c’est notre ligne en effet, mais pour l’instant ça va c’est supportable ! Au plaisir de te recroiser par ici :)

  11. Sonia dit :

    En fait elle etait invivable quand je la prenais mais c’etait au moment des restrictions d’electricite apres le tremblement de terre. Pas d’aeration ni de lumieres.
    Prendre le train bonde sans air et dans le noir, j’en garde des souvenirs pas triste, deja qu’avec la clim c’est parfois difficile de respirer…

  12. Cha'Lumeau dit :

    Bonjour,

    Je découvre votre blog aujourd’hui, et je retrouve aussi mes impressions des premiers jours…
    Ce qui est bien dans ce pays c’est qu’il y a toujours de quoi s’émerveiller (oh je me suis faite dévorer par 45 moustiques en 30 secondes, c’est génial !) cela fait 9 mois que je suis arrivée et en effet, le coup des cigales électriques et des corbeaux-canards je ne m’y ferai jamais je crois…
    Pour ce qui est des fils électriques, pour la petite histoire j’ai vu des gars carrément changer un POTEAU électrique dans ma rue sans qu’il n’y ait aucune coupure… c’est magique, pour être électricien ici je pense qu’il faut un bac +8.
    Par contre… j’adore pouvoir trouver des toilettes propres partout, et je me suis très vite habituées aux gens polis qui attendent sans se bousculer… je dois rentrer à Paris pour Noël et je redoute un peu de me faire piétiner dans le métro avant de devoir payer 2€ à la brasserie du coin pour pouvoir faire pipi dans des toilettes crados…
    On s’habitue vite aux choses agréables… bonne découverte !

    PS : Je suis nulle en Japonais et je n’y connais pas grand chose, mais si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit… je suis pas loin d’Umegaoka sur la Odakyu line (et je connais un bon yakitori là bas…)

  13. Tam dit :

    Bonjour Cha !
    Hummm Yakitori, tu as compris comment me parler :p
    Je serai ravie de te rencontrer d’autant que j’adore ton blog !

  14. Vhalis dit :

    Bonjour Tam,
    fraichement arrivé à Tokyo, je commence à me dire que des cours de japonais me seraient d’une utilité plus que certaine.
    En cherchant un peu sur le net, j’ai vu des choses qui ont l’air clair et d’autres beaucoup moins, donc je suis un peu perdu.
    Ayant souvenir de ce post, je me permets de te demander avec quel organisme tu prends tes cours ?
    Voilà, si tu as un peu de temps pour me répondre au retour de ton weekend Kobe-Osaka, ce serait sympa.

  15. Tam dit :

    Hello Vhalis et bienvenue à Tokyo ^^
    Mon école c’est la Tokyo International Japanese School à Shinjuku. Relativement peu chère par rapport aux autres que j’ai pu voir (mais ça reste un bon petit budget, 45.000 yens par mois) et vraiment très très bien !